Le renouveau des tours Aillaud ?

Vue depuis le haut de la préfecture, crédits photo : Lionel Pateyron , CC BY 3.0 
Les tours Aillaud font à nouveau parler d'elles depuis quelques temps. En effet, le quartier tout entier est concerné par un projet de rénovation urbaine (zone incluant également les fontenelles). Nous nous limiterons néanmoins dans cet article aux problématiques rencontrées actuellement sur le quartier ainsi qu'au futur nouveau visage des tours Aillaud.
Il faut tout d'abord se réjouir d'une telle nouvelle, en effet la crainte d'une destruction totale de ses tours qui a été évoquée par le passé à diverses reprises est maintenant écartée.
Le plus dur reste néanmoins à faire, les deux bailleurs sociaux, la ville de Nanterre et le département des Hauts de Seine se lancent ainsi dans une restructuration majeure du quartier. Les formes de ces bâtiments extraordinaires obligeront les équipes en compétition à redoubler de créativité. 
Afin d'amener de la mixité dans le quartier, le projet prévoit de déplacer entre le tiers et la moitié des quelques 4 500 personnes qui y vivent, soit environ 500 logements concernés. La destruction de certaines tours (entre 2 et 3 tours) n'est pas encore certaine, néanmoins elle a été évoquée à plusieurs reprises lors des réunions. 
Vue depuis le parc André Malraux, crédits photo : nanterrealite.blogspot.fr
Un quartier atypique, un nouveau départ nécéssaire
Ce quartier reste un quartier atypique à Nanterre. En effet, la part de locataires vivant sous le seuil de pauvreté est de 46,5% alors qu'il serait selon le maire de 21% sur la commune et de 17% au niveau de l'Ile de France. 
Cette forte paupérisation des locataires se constate également au vu du nombre de ceux qui ont des dettes de loyer.
Seuls 23% des chefs de ménage ont un emploi stable et 25% des familles sont monoparentales.
Le quartier jouit d'une réputation assez négative en terme de délinquance et de qualité de vie, les écoles et collèges de secteur sont quant à eux classés en REP + (ex ZEP +).
Vue depuis le parking MP89, crédits photo : nanterrealite.blogspot.fr

Au vu de ces éléments, on  peut comprendre que le taux de refus d'attribution d'un logement dans ce quartier soit un des plus haut de la ville. En effet, près de 80% des personnes refusent leur attribution dans certaines de ces tours. 
Aujourdhui, de nombreux habitants désirent quitter les tours Ailaud, en effet c'est environ l'équivalent de la population d'une tour sur 5  qui demande sa mutation pour démenager en dehors du quartier. Mais à côté de ça nombreux sont ceux qui veulent y rester et beaucoup craignent d'être contraints de déménager. Leur souhait premier est néanmoins de voir la qualité de vie dans le quartier s'améliorer.
L'enjeu premier sera donc de recréer une certaine mixité. Mixité sociale mais également mixité d'usage.

Plan fourni par la Mairie de Nanterre lors de la réunion du 10 février 2018
Les tours Aillaud sont intimement liées à l'image de Nanterre. En effet cet ensemble de 18 tours représente la ville comme aucun autre symbole. C'est en effet par l'architecture audacieuse de cet ensemble que l'on représente bien souvent notre ville.
Ce projet n'est donc pas seulement vital pour les habitants actuels ou à venir du quartier mais concerne tout nanterrien car à travers les tours Aillaud rénovées et un quartier transformé, c'est toute la ville qui en bénéficiera.


Les façades extérieures
Comme toutes les mosaïques posée sur les façades des immeubles construits au cours de la même periode, celles des tours Aillaud se décollent sans arrêt. En effet, on peut trouver au pied de chaque tour ces morceaux de mosaïque colorés qui constituent l'habillage extérieur actuel des tours.

Le remplacement de chaque morceau de mosaïque étant impossible, il a fallu avoir recours à un plan B : le rustinage. Le coût de ce rustinage (dépot d'enduit recouvrant les mosaïques par endroit) des façades s'élève à plus de 200.000 € par an.
Selon les parties prenantes au projet, imaginer refaire les mosaiques aujourd'hui serait bien trop coûteux et nécéssiterait une intervention trop lourde. De plus celle-ci ne changerait rien en terme d'isolation.

Les tours Aillaud, au pied des tours de la Société Générale, crédits photo : nanterrealite.blogspot.fr
L'équipe lauréate n'a pas encore été désignée mais on peut s'attendre à ce que l'isolation se fasse grâce à une nouvelle enveloppe exterieure. Concernant cette couche extérieure, c'est un revêtement métalique qui devrait être préféré à un nouveau revêtement béton, mais tout reste possible. Le revêtement métalique permetterait de réduire le temps d'intervention sur chaque tour car celui-ci pourra être préfabriqué auparavant. 
Pour le moment les rendus n'ont pas encore été rendus publics, néanmoins une opération déjà réalisée sur un autre site peut retenir notre attention : la réhabilitation de la tour des Jeunes Mariés à  Noisiel. En effet, tout en étant sans aucun doute très loin du rendu qui sera proposé pour les tours Aillaud qui devraient conserver leurs teintes d'origine, cette opération permet de se faire une idée d'un "rendu métalique".
La tour des jeunes mariés de Noisiel, crédits photo : http://projets-architecte-urbanisme.fr
Concernant les fenêtres actuelles si représentatives de ces tours, celles-ci représenteraient 25% des déperditions  d'énergie. Ainsi les différentes équipes travaillant à la conception de nouvelles fenêtres à double vitrage conservent évidemment les formes des fenêtres actuelles.
Fenêtres de la tour 17, crédits photo : nanterrealite.blogspot.fr
MAJ : Aperçu du projet proposé par RVA

Réhabilitation thermique et réinterprétation artistique des façades des Tours Nuage à Nanterre, crédits : Agencerva.com
Réhabilitation thermique et réinterprétation artistique des façades des Tours Nuage à Nanterre, crédits : Agencerva.com

Le calendrier
Les habitants, premiers concernés par la réhabilittion du quartier sont invités à venir s'exprimer lors de réunions de concertation et d'imaginer la vie dans le quartier à l'horizon 2038. Celles-ci se déroulent en ce début d'année. L'idée générale est de rendre effective une co-construction du quartier avec les habitants. 
Le projet lauréat sera choisi à l'automne 2018. Au cours de l'année d'étude les équipes en compétition devront trouver les solutions techniques pour mener à bien leur projet. 2018 sera également l'année de la signature de la convention ANRU.

La tour témoin devant faire office de test sera quant à elle réalisée en 2019. Cette tour témoin permettra de voir et d'évaluer le résultat. 
La réunion du 10 février 2018 aura permis de receuillir (sommairement) les demandes et interrogrations des habitants. Donner la parole à ceux qui ne la prennent pas et ceux qui ne se déplacent pas aux réunions publiques sera également un défi pour la réussite de ce projet.
Hall de deux tours, crédits photo : nanterrealite.blogspot.fr
Des tours à usage mixte ? 
La modification de destination de certains appartements sera probablement effectuée sur environ 500 logements, ce qui représenterait enivron 30% du parc actuel. L'argument donné pour justifier cette ampleur importante est qu'un changement plus mince ne saurait donner de second souffle au quartier. 
L'usage de ces tours n'est pas fixé pour le moment: hôtel, logements en accession, bureaux,...Pour le moment tout reste à faire. 


Relogement

Le maire de Nanterre a garanti que les familles qui seront relogées pourront l'être sur Nanterre si tel était leur choix. Ce déménagement aurait principalement lieu dans le nouveau quartier des groues. Les locataires ne seraient pas impactés par une hausse de loyer car le montant à payer (loyer + charges) serait équivalent au loyer actuel incluant les charges.
Le relogement se fera selon une charte précise. Les frais liés au déménagement seront pris en charge et les locataires seront accompagnés jusqu'à l'aménagement. 



Les prochains rendez-vous :

- Samedi 24 mars 2018 de 10h à 13h
Travail sur les autres secteurs du quartier
- Samedi 7 avril de 10h à 13h
Travail sur le développement économique, l'offre de santé, l'éducation